La paix et la sécurité internationales préservées par la prudence

La paix et la sécurité internationales préservées par la prudence

 

La paix en Europe centrale, de l’Est et dans les Balkans impose une prudence dans notre action  :

  • garantir la sécurité, notamment face à la Russie, en privilégiant des logiques multilatérales et diplomatiques, et non en procédant au passage en force (accord commercial UE/Ukraine ayant mis le feu aux poudres) : je contrôlerai l’action des ministres du commerce extérieur, de la défense et des affaires étrangères dans ce sens  ;

  • soumettre la politique migratoire au principe de solidarité internationale, respectant l’accueil des personnes persécutées, et la bienveillance dans la fixation de critères transparents au titre du contrôle des frontières (l’accord visa + adhésion contre migrants avec la Turquie y contrevient), en évitant de faire supporter le coût de cette politique aux pays les plus pauvres de l’UE.